Notre site web a détecté que vous utilisez un navigateur obsolète, cela peut vous empêcher d'accéder à toutes les informations ce site. Nous vous conseillons d'utiliser un navigateur récent tel que :
Ne plus afficher
Fermer
Menu

RÈGLEMENTS DES COMPÉTITIONS 2019/2020

Télécharger le document

MEMENTO ECOLE D’ARBITRAGE

Télécharger le document

PRESENTATION DE L'EQUIPE ARBITRAGE

Gestion de l’arbitrage :

Nicolas Pointon est chargé des désignations des arbitrages pour les équipes jeunes.

Les arbitres :

R2 – ALFONSO AURELIE
D1 – DUVIVIER PATRICE
R3 – VIALLY ANTOINE

LES ARBITRES

Un arbitre sportif est une personne chargée de la direction du déroulement d’une épreuve sportive et du respect des règlements établis par les instances organisatrices. Elle se doit d’être impartiale et est investie d’une autorité par sa fédération de rattachement.

Le handball est arbitré par 2 arbitres qui sont successivement arbitre dit de champ et arbitre dit de zone, et qui permutent régulièrement au cours de la rencontre.

 

Les arbitres ont des attributions précises :

  • Assurer le bon déroulement du jeu, dans un esprit sportif, de respect mutuel et de fair-play,
  • Protéger l’intégrité physique des joueurs,
  • Faire respecter les règlements de jeu alors en vigueur d’une manière équitable, au besoin en sanctionnant les joueurs et les entraîneurs,
  • Assurer le comptage du score et du temps de jeu et déclarer le vainqueur,
  • Le cas échéant, signaler les comportements antisportifs grossiers et voies de fait par un rapport aux instances disciplinaires,
  • Effectuer les tâches administratives définies pour chaque rencontre par l’instance organisatrice de la rencontre.

LE PUBLIC

Un évènement sportif, est un moment unique de convivialité, une fête qui doit le demeurer. Les enceintes sportives doivent être des lieux agréables ou l’on ait du plaisir à venir pour y passer de bon moment et se construire des souvenirs inoubliables.

La qualité de l’accueil des spectateurs est une nécessité pour le développement du sport français. Les enceintes modernes, stades ou salles, de grandes ou de moyennes capacités ont vocation à attirer et à fidéliser un public large et familial. La qualité de l’accueil aux entrées, le confort des sièges, l’habillage de l’enceinte, l’acoustique, les services annexes, l’offre de restauration, la propreté des sanitaires sont autant de critères qui améliorent la perception de bien-être du spectateur et confortent son sentiment de sécurité aux abords de l’enceinte et à l’intérieur de celle-ci. Les spectateurs à mobilité réduite doivent évoluer dans un environnement confortable et sûr et disposer d’un champ de vision correct et total ainsi que de rampes pour les fauteuils roulants, de toilettes adaptées, de services d’assistance et de leur propre entrée donnant un accès direct à leur place.

La sécurité lors des manifestations sportives est une préoccupation majeure des organisateurs et des pouvoirs publics. Toutes formes de violence, de racisme, de xénophobie, d’homophobie sont combattues et sanctionnées durement par les ligues sportives. Dans toute rencontre sportive il y a un responsable de salle  si vous êtes témoin  d’incivilités rapprochez vous  de la table de marque ou d’un responsable d’équipe  qui vous indiquera  la marche à suivre.

Rôle des spectateurs : Restez spectateur pendant le match et encouragez positivement votre équipe tout au long du match, dans la victoire comme dans la défaite

Laissez l’arbitre, les entraineurs et le staff faire leur travail.

Evitez les critiques trop rapides et négatives en public. Ne cherchez pas à influencer votre enfant sur ce qu’il doit faire, son entraineur est là pour ça. Rappelez-vous que votre enfant ne joue pas la coupe du monde et qu’il est là pour progresser et se faire plaisir.

Le jeune arbitre (ou moins jeune) :

L’arbitre est un joueur qui a pris l’initiative de se former à l’arbitrage. Comme toute personne en formation, il fait des erreurs. Ses erreurs doivent lui permettre d’apprendre et de progresser et doivent êtres prises comme des aléas du jeu . Rien ne sert de lui crier les fautes vous ne feriez que le perturber, Et il risquerait de perdre pied.

Quelques soient ses erreurs l’arbitre est le juge sur le terrain, c’est lui qui fait respecter les règles.

Un jeune arbitre en formation est un arbitre de demain, encouragez le  et remercier le de son investissement .

TABLE DE MARQUE (GÉNÉRALITÉS)

Le chronométreur et le secrétaire

Préambule :
Les officiels de table sont des acteurs du match qui se déroulent. Ils doivent rester attentifs et concentrés sur leurs missions. Ils sont les assistants des arbitres qui, dans tous les cas de litige, ont autorité pour prendre les décisions adéquates.
L’officiel de table doit être licencié à la FFHB, être majeur et être inscrit sur la feuille de match.
Dans le cadre de la formation de jeunes dirigeants, un mineur peut toutefois officier mais uniquement sous la responsabilité d’un adulte lui-même licencié FFHB et présent à ses côtés.

La table : elle doit permettre à 2 personnes minimum de pouvoir y travailler. Elle devrait être isolée du public, si possible à l’opposé des tribunes. Elle est entourée des bancs de remplacement des 2 équipes qui doivent se trouver en retrait de la table de marque afin que les officiels aient une vue maximale de la rencontre. Elle peut être surélevée dans ce but.

Le chronomètreur : Le chronométreur doit être initié à la manipulation de la console de chronométrage. Il est conseillé aux clubs de réaliser une notice d’utilisation accessible aux utilisateurs. Il est conseillé d’avoir à disposition un chronomètre manuel disponible en cas de panne du dispositif électronique.
Un chronométrage manuel est tout à fait possible mais il contraindra le chronométreur à communiquer aux officiels d’équipes régulièrement et aussi à leur demande le temps de jeu restant et le score.
La feuille de match : elle est vérifiée par les arbitres avant la rencontre, si possible en présence des officiels de table. Les arbitres confient à ceux-ci ce document afin que le secrétaire puisse y inscrire les éléments du match (joueur en retard, buteurs, score, sanctions).

Le petit matériel :

  • cartons verts : Chaque équipe reçoit en début de mi-temps un carton vert qui lui permettra de prendre un temps mort d’équipe.
  • un carton jaune et un carton rouge pour que le secrétaire confirme aux arbitres les sanctions distribuées.
  • une feuille de recueil de données pour le chronométreur sur laquelle il notera l’identité et les horaires d’exclusion des joueurs.
  • une feuille de recueil de données pour le secrétaire sur laquelle il notera le score, les buteurs, les sanctions des joueurs et des officiels d’équipes.
  • des feuillets pour que le chronométreur communique aux équipes chaque exclusion de joueur, soit en les déposant sur un trépied à l’une des extrémités de la table, soit en le donnant au joueur exclu.

Le chronométreur doit contrôler :

  • Le score sur le panneau d’affichage
  • Le temps de jeu et les arrêts demandés par l’arbitre
  • Le temps d’exclusion des joueurs sanctionnés
  • La durée des teams time-out
  • Il doit intervenir aussi sur les changements illicites

Le secretaire doit tenir la comptabilité :

  • Des buts et de leurs réalisateurs
  • Des joueurs avertis, exclus, disqualifiés, expulsés
  • Du nombre de team time-out
  • Il doit contrôler la feuille de match et les changements de joueurs.

Rappel
En cas de litige, la table de marque n’intervient qu’à titre consultatif. La décision finale appartient aux deux arbitres de jeu.

Recommandation
Dans les deux cas (secrétaire ou chronométreur), les responsables de la table de marque ne sont jamais les spectateurs d’une rencontre, mais des acteurs actifs de son bon déroulement.